Un mois en Malaisie – Deuxième partie

Pour notre première nuit en quittant Ipoh, on se trouve déjà dans la jungle. Pas très propice au bivouac. On s’arrete donc dans un village pour demander a mettre la tente. En s’approchant, on réalise tout de suite que les habitants ne ressemblent pas du tout a des malais, ni a des chinois, ni a des indiens. Le teint plus fonce, les cheveux crépus. Ce sont des orang asli (« homme des origines » en malais), les indigènes de la péninsule. Kent Meng et Mei Ling, frère et sœur de père chinois et de mère asli nous prennent sous leurs ailes. Ils parlent couramment trois langues, sont les seuls asli dans leur école chinoise, et les seuls chinois dans leur village asli. Lire la suite

Un mois en Malaisie – Première partie

Enfin des nouvelles ! Pas très fraiches, mais nouvelles quand même…

Remontons donc au 17 mars. Passage de la douane de bon matin, pas de file d’attente. Un coup de tampon pour sortir de Thaïlande, un autre pour rentrer en Malaisie. Pas de visa a présenter, pas de formulaire a remplir, rien a payer, en cinq minutes c’est franchi. Ah, notre dernier passage de frontière aussi simple remontait bien loin…

Si le douanier thaï nous a filé son coup de tampon en maugréant (nous laissant partir sur cette même impression : les thaï ne sont définitivement pas le peuple qu’on aura le plus apprécié), la Malaisie nous accueille avec bien plus de chaleur, on sent qu’on va mieux s’entendre ! Lire la suite

Flashback : d’île en île sur le Mékong

Sur une des 4000 iles

Bloqués depuis une semaine a Ipoh, dans le nord de la Malaisie, en attente d’une patte de dérailleur (enfin une pièce de vélo quoi) expédiée depuis la France, on s’occupe comme on peut.

Un matin, en parcourant un article de blog de voyageur, on lit : « disons que c’était stratégiquement le bon moment : la Malaisie est un pays ou l’informatique est relativement peu cher et travailler dans les internet cafes allait devenir de plus en plus couteux avec l’Australie qui se pointait a l’horizon« . Lire la suite