Balade irlandaise

7 septembre. Après un court vol au-dessus de l’Atlantique, le Boeing 737 descend vers la couche de nuage illuminée par le soleil matinal. Une fois passé sous la couche cotonneuse, tout est soudain sombre et gris. On est déjà très bas, et juste en-dessous, je peux voir par le hublot les voitures rouler a gauche. On doit être au bon endroit.

A l’heure de Terre-Neuve, il est 4h du matin quand je récupère mes bagages, soulagé de voir que le carton a l’air en bon état. C’est donc déphasé et fatigué que je m’attaque au remontage du vélo, a l’aéroport, avant de partir vers le centre-ville.

« Dans la belle ville de Dublin, où les filles sont si mignonnes,
j’ai en premier posé les yeux sur la douce Molly Malone »

Avant de me balader au hasard… Ah, l’Europe ! Des petites rues étroites, des marrées de piétons, des vieux vélos partout, des cyclistes en habits citadins, des tramways, des beaux bâtiments, des voitures de taille normale…

En plus de ça, je retrouve l’euro (ha ! J’avais oublié a quoi ça ressemblait ! Et ils sont tous petits, ces billets !). Alors même si ils parlent anglais (avec un accent bizarre), et qu’ils roulent a gauche, je me sens tout a fait a la maison. J’ai rendez-vous en fin d’après-midi avec mon hôte Warm Showers au pied de la Spire, une gigantesque pointe en métal dont les parties polies de la base servent de miroir au filles passant a proximité.

Je quitte assez rapidement la capitale de brique pour partir vers le Sud. Seulement 2 jours de vélo, mais vraiment 2 magnifiques journées. Juste au sud de Dublin, après seulement une vingtaine de km, je me retrouve sur une route très étroite, a plus de 500 m d’altitude, dans des landes a callune. C’est le parc national du Wicklow.

Puis je redescends dans des étroites vallées forestières.

Je traverse de nombreux petits villages. De vrais et beaux villages ! Je suis surpris par l’abondance du celtique irlandais. Tout est bilingue !

J’adore retrouver toutes ces vielles pierres, petits murets au bord de la route, ou ruine découverte au hasard d’un virage.

Mais je suis particulièrement ébloui par le site de Glendalough, et sa tour phallique :

Plus au sud encore, le relief s’adoucit, et ça devient agricole.

Je suis hébergé dans la jolie ville de Wexford par des allemands qui ont voyagé un an a vélo !

Port de Wexford

Le lendemain, je pars a l’aurore pour arriver a temps au port de Rosslare, d’ou pars le ferry pour le Royaume-Uni a 9h.

Embarquement

Et puis, c’est parti ! Dans 3h30, je serai au pays de Galles :) C’était un très court passage, mais qui m’a absolument donné envie de revenir !

***

Irlande (Ireland)

07.09.2015 – 11.09.2015 (202 km)

8 Responses to Balade irlandaise

  1. JM says:

    les commentaires sont courts et rythmés comme les distances parcourues dans ce pays, c’est le temps qui presse ou la proximité d’une proche arrivée ? l’oeil du photographe est toujours patient pour nous offrir de très belles vues du voyage…bonne route ou plutôt bonne mer ( 21/09;))

  2. Tom et Elo says:

    Alors est ce qu’il ont les même tronches que les Kiwis? je veux biensur parler des moutons ;-)

  3. Anne-Laure says:

    Merci pour les photos c’est super joli !
    Ca donne envie d’y aller, c’est pas trop loin ;-)

  4. Bonjour Matthieu
    Bravo pour ton exploit.

Ecrire un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s