Cap sur l’Opéra (Nouvelles Galles du Sud)

Depuis qu’on a quitté le Queensland et qu’on est dans un troisième état, le New South Wales (Nouvelles Galles du Sud), les paysages commencent a être plus sympas et diversifiés. On quitte le climat tropical pour un climat tempéré, et au niveau biologique il y a pas mal de différences. Plein de nouvelles espèces d’oiseau ! On traverse même des vraies forets vertes et tout.

On descend le long de la Great Dividing Range, la cordillère qui longe la cote Est, et l’altitude monte. 600 m, 800 m… Ça commence a cailler ! On prend l’habitude de faire un gros feu a cote du réchaud. En faisant quelques bonnes étapes et avec un Warm Showers au milieu, on s’en tire avec une seule nuit vraiment haute, a 1150 m. On fait un gros stock de bois. Le feu de camp nous réchauffe bien toute la soirée. A 4h, du mat, on est tous les deux réveillés a cause du froid. Moins 6 degrés, c’est trop froid pour nos duvets… On sort et on rallume un gros feu. Par curiosité, je pose le thermomètre – compteur de vélo a cote de moi, a un bon mètre du feu. Les degrés montent, montent, jusqu’à 13 degrés au maximum ! La température suit la vivacité du feu. C’était bien calcule, quand y a plus de bois, il commence a faire jour. On essuie le gel sur les vélos et on se dépêche pour atteindre aujourd’hui la descente de l’autre cote de la chaîne de montagne !

En redescendant des montagnes, on est vraiment plus très loin de Sydney. Ça commence a sentir vraiment la fin ! On passe les 22 222 km.

A 3 étapes de Sydney, on fait une rencontre qui va influencer toute la fin de notre passage en Australie. A Maitland, on a un contact, Adam. Adam est un ami de lycée de Kirsten qui nous avait hébergé 3 semaines plus tôt a Toowoomba. Elle nous avait filé son numéro, alors qu’ils ne s’étaient pas vu depuis 15 ans ! La veille d’arriver a Maitland, on lui envoie un texto. Réponse très rapide, pas de soucis, si on n’est pas la faites comme chez vous ! Chez Adam et Marie (qui est québécoise, c’est chouette de parler français !), on reçoit un très bel accueil ! On reste même une journée, ce qui nous permet de se reposer et de publier quelques articles sur le blog, depuis longtemps délaissé faute de temps. Adam nous fait aussi essayé un vélo grand-bi entièrement de sa fabrication ! Une fois dessus, ça va, mais j’ai pas réussi a monter et descendre tout seul ! Plus dur qu’un monocycle ! Adam cuisine vraiment comme un chef, on a le droit a deux dîners divins, et équilibrés !

Adam, Marie et Amelia

Amelia, 8 mois

Mais c’est pas tout ! On est invités chez les parents d’Adam a Sydney. Ils habitent a un endroit parfait, au tout début de l’agglomération, du cote ou on avait prévu d’arriver ! C’est parti pour nos trois tout derniers jours a vélo.

Pas de bol, quand on s’engage sur une petite route, un panneau annonce un pont fermé a 4 km. C’est trop bête, ça ferait faire un grand détour, et surtout en passant par des grosses routes… On essaye quand meme.

Le pont est effectivement fermé…

Mais nous on peut passer !

Et de l’autre cote, pas de trafic !

Apres avoir eu un ciel bleu tous les jours pendent près de 3 mois en Australie, on termine finalement sous la pluie. Atmosphère inattendue. En plus on doit passer par un tronçon de piste de 35 kilomètres a travers un parc national, on ne sait pas si ça va rester praticable…

Entre deux averses…

Et la, sous une forte pluie et sur une piste en pleine foret, Sara réussi a avoir une dernière crevaison. La 14eme du voyage. Il faut réparer, les mains boueuses. C’est l’aventure jusqu’au bout !

Pluie mise a part, cette route est une des plus sympa qu’on ait prise de toute l’Australie. Aucun trafic, et superbes vues forestieres avec blocs de granite. On débouche même sur une petite vallée avec un étang au fond, la route serpentant entre l’eau et le pied des collines pour rester plate.

Pelicans

C’est dans ce paysage qu’on s’arrête pour notre 244 eme et dernier bivouac, malgre le panneau « propriété privée – interdit de camper » vu un peu plus tot. Le site est superbe. On monte la tente tot, epuises par la longue etape sous la pluie, a cote d’un terrier de wombat. Une heure plus tard, une voiture s’arrête. On discute un peu, et les proprietaires nous laissent camper la. Ouf !

Bivouac 244 et dernier.

Le matin du dernier jour a vélo, on apprend qu’on a enfin reçu nos visas Working and Holiday pour la Nouvelle Zélande. Soulagement après des péripéties pour l’obtenir, incluant un aller-retour en bus a Brisbane depuis Toowoomba pour faire des radios des poumons chez un des quelques docteurs approuves par l’immigration (plus de 3 mois de voyage = radio obligatoire pour prouver qu’on a pas la tuberculose…) ainsi qu’un envoi du formulaire par la poste qui a été très long a arriver… On est alors le 19, et on a déjà nos billets pour le 25 août ! (sans compter la fin du visa australien le 31 août !)

On arrive après 70 km sous la pluie a Cherrybrook, le quartier où habitent les parents de Adam. Les 70 derniers kilomètres ! On a roulé 3700 km en Australie, et au total, le compteur affiche 22 497 km. C’est alors un vrai plaisir de se faire accueillir comme on s’est fait accueillir chez les parents de Adam. Comme de la famille. Chaleureusement. D’excellents plats en abondance. Derick qui n’arrête pas de s’assurer que l’on souhaite pas un autre café, Janette qui raconte des histoires d’autostop entre l’Inde et l’Angleterre ou en Afrique du Nord dans les années 70. On a aussi une connexion internet sans limite de données, ce qui est rare en Australie, et qui me permet d’uploader les 1400 dernières photos depuis Townsville. Sara se fait inviter dans la classe de Janette pour une journée, a découvrir un peu l’éducation en Australie. On en revait, de se faire accueillir par des gens qui comprennent que c’est la fin de notre voyage, qui sont interessés, et avec qui on parviendrait a partager nos émotions. Mais on s’interdisait de l’espérer, dans ce pays. Et ben, cet accueil depasse toutes nos espérances. De succulents repas, des gens a l’ecoute, qui se mettent en quatre pour nous aider, pour nous rendre la fin de notre sejour agreable. Mentionnons les vrais croissants au petit dejeuner a notre attention !!! On nous emmene a la station de train, on nous propose tout le temps a boire et a manger, on nous répète mille fois de faire comme chez nous, de faire ce que l’on desire. Si on a pas mal souffert pendant toute l’Australie d’etre si peu compris, et si peu a l’ecoute, cette dernière semaine nous ferait presque oublier toute notre déception. Bref, Adam, Marie, Derick, Janette, encore une fois, mille mercis !!!

On profite du temps qu’on a pour aller faire une balade dans les Blue Mountains, un fameux parc national a l’Ouest de Sydney (ou on est accueilli chez des amis de Adam).

Puis on va dans Sydney (ou l’on est accueilli chez des amis de Adam et Kirsten). Sur la fin, on a donc rencontré toute un tas de gens super.  Jo et Dupantra (népalais) nous amènent (après un dîner népalais) admirer le pont de nuit.

Harbour Bridge by night avec l’Opéra et le CBD derrière.

On a même un peu de beau temps pour visiter la ville, le seul jour de soleil sur les 6 jours passés a Sydney. Autant de pluie est très inhabituel ici !

L’Opéra de Sydney !

On est arrivés !

Puis on passe une soirée chez Oliver, un Warm Showers qui nous trouve deux cartons a vélo.

Il nous reste plus qu’a ramener les cartons dans le train a Cherrybrook, et passer une journée a laver et démonter les vélos sur la terrasse.

Nous y voila ! L’aventure s’achève ici, 19 mois après avoir quitté Lyon ! On a du mal a s’en rendre compte. Peut être parce que c’est pas vraiment une fin, on va continuer le voyage d’une autre façon. C’est la fin d’une aventure, et le début d’une autre !

Adam et Marie sont descendus a Sydney avec une remorque, et le 25 août au matin, Adam (qui d’ailleurs est pilote d’avion) nous amène a l’aéroport !

Aéroport de Sydney

Puis on s’envole…

Vers de nouvelles aventures !

***

Australie (Australia)

03.06.2014 – 25.08.2014 (3697 km + 1600 km en autostop)

4 Responses to Cap sur l’Opéra (Nouvelles Galles du Sud)

  1. Ananas says:

    PREUMS Myriam et François ! ;)
    Matthieu et Sara, toujours aussi forts ! Passer par un pont fermé et troué…camper malgré l’interdit etc… les rois de la débrouille !
    Chouette pour les belles rencontres !
    J’adore les deux photos en forêt, Sara, chemin de pierre et fougères et Matthieu cascade et fougères, je ressens une bonne ambiance et ai l’impression d’y être !

    • Ananas says:

      Pourquoi qu’y me met 14h, moi j’ai 6h du mat, vous devriez être à 16h, qu’est-que c’est qu’ça ???
      C’est pas parce que c’est un article sur l’Australie qu’y faut me mettre l’heure de là-bas…

    • Myriouf says:

      bravo maman! (faut bien des avantages à travailler hihihi)
      Bon Matt finalement on ne saura pas si les australiens des villes sont sympas puisque vous étiez avec de gens sélectionnés parmi les meilleurs ;) zavez essayé de circuler en ville ?

  2. anne-laure says:

    Je lis tout en retard mais merci pour tous vos recits ! Ca fait bizarre de voir que c’est deja la fin ! Et en meme temps ca fait un moment qu’on ne vous a pas vus, meme si on a des nouvelles souvent. J’espere que vous rentrerez bientot !

Ecrire un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s