Ouzbeks, bonbecs, et salamaleks

En vrac, remarques et anecdoctes sur nos petites observations quotidiennes…

La mode
Les femmes aux jolies robes colorees, et les hommes aux tenues plus universelles, mais agrementees d’une petite touche locale : le traditionnel chapeau noir ou bleu marine, aux fines broderies argentees. Cette maniere de porter la meme tenue entre amies et entre amis, en famille, entre soeurs ou mere et fille, chez les jeunes mais aussi chez les plus ages.

Le chapeau traditionnel, que porte l’homme a la chemise blanche derriere la charrette.

Les conversations
La question de notre age est toujours une des toutes premieres questions, et la stupefaction suivi d’un eclat de rire est systematique en constatant que je suis plus agee que Matthieu. Nous on s’amuse de leur facon de calculer automatiquement notre annee de naissance lorsqu’on leur donne notre age. Et reciproquement, leur maniere de repondre leur date de naissance quand on leur demande le leur. Si bien qu’au debut, cela creait quelques quiproquos. On trouvait qu ils vieillissaient etonnamment tot ces Ouzbeks, lorsqu une vieille dame toute ridee nous repondait fierement 47 !
Dans les themes recurrents, on trouve aussi la curiosite au sujet de la barbe de Matthieu. Letonnement de le decouvrir si jeune derriere cette grosse barbe. Ce qui lui vaut meme le droit a un petit cadeau de la part de nos chauffeurs !

L’anglais international
Apres les « my name is ? » de Turquie, on savoure les « good morning » a toute heure de la journee avec une preference toute particuliere pour la soiree.

Le rayonnement de la France a l’etranger
Arrive en tete de liste le football, avec Zidane, Riberry et tant d’autres que l’on n’est desole de ne pas connaitre. Niveau politique, si Sarkozy et Napoleon rayonnaient jusqu en Turquie, ce sont Chirac et De Gaulle qui arrivent jusqu ici. Cote cine, Jean Reno arrive sans nul doute dans le top 3. Suivi de proche par Depardieu, bien que plus connu pour son emigration en russie que pour ses films. Enfin, Louis de Funes et les gendarmes, doubles en russe, ca doit donner ! C’est amusant de se trouver des references communes, on ne peut helas se vanter d en connaitre autant cote ouzbek. Mais lorsqu’un de nos hotes -qui se montre plein de curiosite a notre egard- nous avoue que c est la premiere fois qu il rencontre des francais pour de vrai, qu il en avait seulement vu dans des films, a notre tour alors de prendre un peu la grosse tete, on a le sentiment d ‘apporter un petit quelque chose !

Туристы (touristi)
Le mot russe touriste semble en fait etre utilise pour designer les occidentaux. Car des touristes ouzbeks, y en a un bon nombre (ils sont meme largement majoritaires dans la petite ville de Khiva), mais eux on ne leur crie pas dessus « touristes ? » quand on les voit. Et ces touristes donc, sont tous curieux de nous rencontrer : nombreux nous photographient l’air de rien, en nous visant avec leur telephone portable, les plus courageux osent nous demander et posent avec joie a nos cotes. On ne leur en veut guere, c’est plutot sympa de voir que cet interet pour l’etranger est reciproque.

Dans les maisons
Les interieurs sont tres peu meubles. Quasi rien en fait : juste un grand tapis qui couvre le sol, une pile de matelas et une autre de coussins, dans un coin. Et eventuellement, dans une piece, un unique petit meuble pour la tele. Cette simplicite, cette absence d’identite, peut paraitre froide a premiere abord, mais en fait on realise qu’on se sent du coup tres vite tres bien, comme chez nous, on n’a pas le sentiment de s’immiscer dans la vie privee de nos hotes.

Le чай (tchay)
Comme dans chaque pays, il semble y avoir une maniere « nationale » de preparer le the. Ici il est apporte dans une theiere marbree bleu marine et blanc, et servi dans  des petites coupes en porcelaine. Fini le the noir, place au the vert. Que l’on boit sans sucre, mais toujours accompagne de конфеты (konfeti = bonbons).

Dans la rue
Leur maniere d’arroser le sol a grand jet pour tenter de rafraichir l espace. Et leur maniere de balayer la rue : ces femmes toutes enveloppees de multiples foulards, a secouer la poussiere avec ces balais de branchage sec ou de paille.

Velos charges

Sur les routes
Les velos largement utilise dans les campagnes. Plus seulement comme jeu pour les enfants, mais comme veritable vehicule utilitaire.

Les anes, qui se sont imposes peu a peu dans notre environnement au fur et a mesure du voyage, font ici partie integrante du decor, tout naturellement. Montes par des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, portant des bidons, ou tirant des charettes debordantes. De veritables tableaux ambulants, et j apprecie a chaque fois cette reciprocite dans notre echange de regard : chacun sur son etonnante monture a regarder avec un melange de curiosite teinte d admiration la monture de l’autre.

4 Responses to Ouzbeks, bonbecs, et salamaleks

  1. Fred says:

    Coucou à tous les 2 ! Béné me parle très souvent de votre périple et du plaisir qu’elle prend à suivre votre blog. Je prends quelques instants pour le découvrir et pour vous lire. J’ai l’impression de voyager, les photos sont magnifiques et magiques !
    Notre quotidien nous semble fade, c’est une expérience extraordinaire. Vous pouvez être fiers du chemin parcouru.
    Profitez bien et faites attention à vous.
    Merci pour cet instant d’évasion.
    Bises !

  2. Claude says:

    Nous vous suivons toujours avec avidité, vos articles sont superbes et vos photos toujours de grande qualité. Céline (notre fille) et Benoît ont quitté un peu malgré eux l’Afrique faute d’autorisation dans de nombreux pays et découvrent à leur tour la Turquie. Vous nous faites tous rêver, continuer ainsi. Nous avons quand même pu découvrir à notre tour cet été le Pérou et surtout la cordillère des Andes. Un petit moment de rêve vécu !
    Bonne continuation et continuez de bien en profiter.
    Françoise et Claude – Grâne (vos hébergeurs du tout début !)

  3. béné says:

    Heureusement que tu ne cherches pas du boulot la bas Sara, tu ferais faillite…Je pense que tu n’as même pas essayé d’expliquer ton métier, il ne comprendrait certainement pas…
    Toujours aussi enthousiaste à l’idée de vous lire. Je croise les doigts pour le visa chinois de Matthieu.
    bisous

  4. Anne-Laure says:

    merci beaucoup pour les photos et les nouvelles :) ça nous fait voyager un peu aussi !
    bonne continuation !!

Ecrire un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s