Les maudits italiens

Passer les journées sur les routes
Et les soirées chez l’habitant
Nous a permis sans aucun doute
De découvrir l’Italie autrement.

Ils parlent beaucoup avec leurs mains
Pour dire bonjours ils disent Ciao !
Ils font de longues phrases avec entrain
Malgré notre franc no capito !

C’est frustrant d’avoir deux langues si proches
Et de devoir parler anglais
D’autant plus, ce n’est pas un reproche
Qu’ils le parlent moins que les francais.

La voiture est reine de la chaussée
Les passages zébrés c’est pour le décor
L’essentiel est de ne pas freiner
Les piétons ? Ben ils les ignorent !

A vélo on est juste maudit
Ils nous klaxonnent à tout bout d’champ
Parfois par pure sympathie
Le plus souvent pour dire fous l’camp !

Par bonheur ils conduisent aussi
De p’tis camions ridicules
Et leur vieille fiat panda chérie
La moins pire de tous les véhicules.

Les cafetières de nos grands-mères
Sont d’usage dans tous les appartements
Au p’tit matin ils ne mangent guère
Un caffè latte c’est suffisant

Leur pain c’est que d’la croute
Ils connaissent pas les viennoiseries
On les excuse des lors qu’on goute
Leur focaccia, leurs frollini.

Les Italiens sont chaleureux
Ca ce n’est pas une découverte
Du coup on les pensait frileux
Mais ils s’chauffent pas à plus d’dix-sept

Qu’ils soient anciens ou plus récents
Leurs intérieurs sont tres douillets
On trouve systématiquement
Dans chaque salle de bain un bidet.

Quand arrive l’heure de mettre l’couvert
Ils sortent d’abord les sets de table
Et aux verres en verre ils préfèrent
Des gobelets en plastiques jetables

Ils mangent des pates quotidiennement
Sans jamais culpabiliser
Avec divers accompagnements
Mais cuisson toujours al dente

Ils n’ont ni emmental ni camembert
Mais on savoure leur parmesan
Ils ne prennent jamais de dessert
Ca c’est bien plus décevant !

Quand notre sejour tire à sa fin
On arrive enfin à s’comprendre
Va falloir oublier l’italien
Une nouvelle langue est à apprendre

C’est des souvenirs plein la tete
Qu’on les quitte avec chagrin
On regrette pas de les connaitre
Ces maudits voisins italiens !

4 Responses to Les maudits italiens

  1. Ananas says:

    Oui sympa, merci pour ces quelques vers (pas en plastique…) !

  2. Il poeta says:

    Du nord au sud, traversant l’Italie,
    Et mangant chaque jour sa part de spaghetti
    Je vois que Sara, son latin ne perd
    et nous conte son voyage avec de jolis vers…

  3. anne-laure says:

    C’est bien rigolo comme poème ;-) et j’adore les petits détails ! je savais déjà qu’ils mangeaient des pâtes à chaque repas mais c’est décevant qu’ils oublient les desserts ;-)

Ecrire un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s