Toscana, Lazio, et Campania

Le 14 février, nous entrons en Toscane en longeant la cote, au pied des blanches cimes des Alpes Apuanes, jusqu’a Viareggio. C’est la période de son fameux festival, mais malheureusement nous ne passons pas le bon jour.

Au pied des Alpes Apuanes

Piste cyclable aux abords de Viareggio

Le relief est ici plus doux, nous pouvons enfin entrer dans les terres pour traverser la Toscane. Avant de partir, j’aimais survoler la planète au hasard sur Google Earth (ça va plus vite qu’a vélo), et j’étais tombé sur un jolie place toute ovale, et eu envie de la voir en vrai. Nous y voila, dans la jolie ville de Lucca. (J’ai fait un panorama sphérique, et j’aimerais dire « cliquez sur l’image pour venir au coeur de la place » mais les connexions sont lentes et ce sera pas pour tout de suite…)

Piazza dell’ anfiteatro, Lucca

Pour aller a Firenze, Florence, nous passons par Prato : la route est pénible. Seule une voie rapide est bien indiquée ; pour l’éviter, nous avançons a l’azimut dans un dédale industriel et urbain de rond-points et de feux rouges, ou les rares piétons croisés ne sont pas mieux repérés que nous. A éviter ! Nous restons une journée pour marcher dans la ville.

il Duomo, Firenze

Entre Florence et Sienne, nous traversons le Chianti, belle région viticole et aux collines réputées, image d’Epinal de la Toscane, par la jolie route 222.

Chianti

Sienne nous charme particulièrement, avec ses haut batiments de briques, le centre historique qui s’étale sur trois cretes d’une colline et ses beaux batiments.

Siena

Au sud de Siena, le paysage change radicalement. De grande cultures vertes ondulent. On reste deux nuits dans le beaux village de Pienza, où un pape a fait construire un palais, en attendant que la pluie cesse.

Pienza sous la pluie

Mais quand nous repartons, elle reprend en fait tres rapidement, et nous roulons deux jours sous une pluie diluvienne… avec un bivouac au milieu. Les températures sont tres fraiches, dans les 3 degres le jour et moins de zéro la nuit. Vous imaginez donc la joie de retrouver un hébergement a Viterbo ! La ville, avec ses remparts et son palais du pape, nous rappelle Avignon.

Ciel orageux a Viterbo

Nous avons quitté la toscane et sommes dans le Lazio, région de Rome. Mais en repartant de Viterbo, c’est cette fois la neige qui nous tombe dessus a gros flocons, alors meme que nous devons monter a plus de 800 m sur le volcan de Vico. Un air de deja vu ? Mais cette fois pas de probleme, un rayon de soleil vient a point pour faire fondre tout ça. Nous sommes accueillis par un pilote qui nous fais visiter les avions de l’aéroport de Viterbo, et ensemble nous nous envolons pour un vol… dans le simulateur.

Nous entrons dans une région de culture du noisetier (qui parait-il sert pour le Nutella), ce qui change encore le paysage. Apres un premier lac sous la pluie et un second sous la neige, on profite de celui de Bracciano sous un beau ciel ensoleillé. Les températures sont nettements plus douce.

Noisetiers

Lac de Bracciano

Il fait meme vraiment bon pendant nos deux jours passes a visiter Rome. Quand nous arrivons le 26 février sur la place Saint-Pierre du Vatican, il semble y avoir des préparatifs. Un journaliste de France Info nous apprend que le pape fait sa derniere allocution d’adieu le lendemain.

Saint-Pierre

On avait loupé la fete des citrons de Menton à deux semaines près, le carnaval de Viareggio à deux jours près, mais on arrive pile poil pour un evenement exceptionnel ! Nous y revenons donc, pour écouter pieusement parmi des milliers de personne le message de Sa Sainteté quasiment Emerite.

Sa Saintete presque Emerite

La cérémonie est longue car se deroule en 7 langues, mais nous laisse du temps pour visiter Rome que l’on apprécie beaucoup, malgré le nombre de touristes. Pour sortir de la ville, nous suivons les bons conseils de notre hote en empruntant a son départ la Via Appia Antica. De gros pavés pas des plus confortables, mais compensés par l’émotion de rouler des sillons laissés par les chars romains sur la plus ancienne route pavée, construite au 4eme siecle avant JC. En plus la Via Appia va jusqu’a Brindisi, où nous pensons prendre le bateau pour les Balkans.

Rome

Au sud de Rome, nous rejoignons assez vite la cote puis descendons en Campania jusqu’à Napoli. Nous passons plusieurs heures a essayer de récupérer une lettre en poste restante, une mission bien difficile, avant d’apprendre qu’elle est déjà repartie en France… Tres decus.

Chateau a Naples

Vesuve

On visite quand meme un peu la ville, et, dans une rue piétone bondée, se faisons aborder par le premier voyageur a vélo rencontré : Anthony, un français en voyage depuis l’automne, sur son vélo alors nu ! Nous passons du bon temps a discuter dans la ville. Vous pouvez lire ses aventures (et meme nous apercevoir), sur son blog : http://ensellesurlesroutesdeurope.blogspot.it/

Dans la région de Naples, nous avons senti plusieurs changements, deja les ordures le long des routes, comme si la poubelle avait du mal à s’acclimater en-dessous de certaines latitudes, et un traffic urbain déjanté.

De Naples, nous rentrons dans les terres pour traverses les Apennins en direction de Bari. A Benevento, nous sommes accueillis (via Warm Showers) dans une maison isolée au bord d’une piste cyclable, en cours de restauration pour l’accueil des voyageurs, appartenant au LIPU, la LPO italienne. Tres sympa (il manque juste des fenetres ;), elle nous permet de rencontrer un autre couple de voyageurs français, Margot et Gautier, en route vers l’Est également. Nous passons une journée dans cette maison (il pleut encore…) puis reprenons la route ensembles. Nous decouvrons avec eux la derniere région d’Italie de notre traversée, les Puglia (Pouilles).

On repart a 4 !!!

J’aimerais détailler nos aventures et parler de tous les gens qui nous réservé un super accueil. Grace a eux, nous avons été presque toujours hébergés pendant la période la plus froide. Maintenant le climat est plus clément, nous sentons le printemps arriver a grands pas. Je voudrais aussi illustrer l’article par quelques unes de nos photos. Mais nous n’avons plus accès à internet très souvent, et les connexions sont plus lentes. En attendant, vous pouvez dejà voir pas mal de photos sur l’album, et l’itinéraire est de nouveau à jour !

3 Responses to Toscana, Lazio, et Campania

  1. Myriouf says:

    haha !!! je savais bien que le nutella était fait avec des noisettes d’Italie ! clin d’oeil à ceux qui se reconnaîtront ;)
    A part ça, contente d’avoir de vos nouvelles!

  2. Myriouf says:

    publicité mensongère ! pas de nouvelles photos dans l’album ! moi qui voulais tant vous voir en train d’écouter le pape ^^

  3. anne-laure says:

    les photos sont super jolies comme toujours :) c’est super de voir que tout se passe bien :)
    gros bisous à tous les 2 !

Ecrire un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s