Côte ligure

Le 6 février, nous quittons Menton, et la France en même temps.

Pose sous les couleurs de l’Italie

Le dépaysement est plus important que ce que l’on s’imaginait. Demander notre chemin, répondre aux questions des curieux : dans la rue, presque personne ne comprend l’anglais, ne serait-ce qu’un peu, et nous bafouillons timidement nos premiers mots d’italien. On poursuit notre route sur le littoral. Le relief est plus marqué, et donc l’urbanisation moins intense. On traverse de magnifiques petites villes cotières.

Riviera italienne

Varigotti

Clair de Terre au-dessus de l’ile de Bergeggi

En revanche, toujours pas de jolis coins pour le bivouac. Mais ce qui nous manque le plus, c’est la liberté de la route. Toujours coincés entre mer et montagnes, nous suivons la meme route pour traverser toute la région, la Via Aurelia. Il nous tarde de retrouver le plaisir de se pencher sur la carte et choisir l’itinéraire des jours suivants, quand le relief s’adoucira, en Toscane.

Jusqu’a Genova, c’est la Riviera du Levant

On ne croirait pas comme ça, mais on fait du dénivelé ! Parfois plus qu’en Provence, tant la route monte et descend sans cesse. De temps en temps, bonne surprise, une ancienne voie ferrée est aménagée en piste cyclable, filant droit au plus près du bord de mer. Quelle bonne idée ! Grace au mode « senso », la lumière arrière se gère toute seule, c’est très pratique pour les tunnels !

Ancien tunnel ferroviaire

On passe avec succès notre premiere approche de grande ville en arrivant a Genova. A cause du relief, Genes a étendu ses deux tentacules urbaines le long du littoral. Cela donne 15 km de banlieu de chaque coté ! Quand on arrive enfin, en fin d’apres-midi, on apprend que notre hote ne peut plus nous recevoir. Avec la nuit tombante, nous cherchons l’auberge de jeunesse. Nous sommes a moitié perdus dans les minuscules ruelles sombres de la vieille ville. Ambiance particulière. Les filles de joie font les cent pas le long des rues. On ne se sent pas très a l’aise. On trouve l’auberge, mais elle ne veut pas de nos vélos. Tant pis, on se rabat dépités sur un hotel pas trop cher… Mais pendant un voyage, aux moments difficiles suivent toujours des lendemains heureux ! Visite matinale de la ville, où l’on découvre pour la première fois tous les talents de l’architecture italienne.

Un gardien du Dome San Lorenzo

Un des nombreux palais (Palazzo Nicolo Grimaldi)

Suivie d’une très jolie route jusqu’a Chiavari, où nous attend notre premier hote du pays.

Péninsule de Portofino (au fond)

Rapallo

A Chiavari, nous recevons l’accueil très chaleureux de Joanne. Nous faisons une pause d’un jour, pour faire une petite randonnée dans les montagnes avec elle et un groupe international.

Cliquez sur l’image pour admirer avec nous le panorama depuis la crete de Santa Cruce ! (Click on the picture to see the full panorama)

En redescendant, nous nous retrouvons au milieu d’une fete tout à fait pittoresque d’un petit village, la Sagra Mimosa a Pieve Ligure !

Fete du Mimosa !

En fait, c’est de l’Accacia, mais chut !

Déguisements

Nous avions passé le cap des 500 km la jour de l’anniversaire de Sara, nous sommes a 1000 tout rond pour le mien !

24 ans a Chiavari avec Joanne

Pour la fin de la Ligurie, la route s’écarte de la cote, trop escarpée au niveau des fameuses Cinque Terre (ne pas hésiter à prononcer « Tchine-qwé Térré ») et on doit passer le col de Bracco, à plus de 600 m. Malheureusement, ça tombe le jour où une chute de neige est prévue depuis quelques temps. Ici, c’est le gros évènement et tout le monde en parle. Habitué au doux climat de la riviera, je pense naivement que ça va etre juste quelques flocons et qu’ils en font tout un plat parce que ce n’est pas habituel. Le 11 fevrier, nous quittons donc Chiavari sous la neige, et commençons l’ascension. A 100 m d’altidude, les alentours sont tout blancs. A 200, la neige commence à tenir sur la route. A 250, on commence a déraper. Les voitures, jusque là auxilliaires en faisant fondre la neige, glissent aussi et deviennent dangereuses. Comme Joanne l’avait prédit, on lui envoi un sms « We come back… ». (Eh oui, malgré les conseils de tortues expérimentées, nous étions partis sans portable, mais cela s’est avéré si pratique pour les hébergements qu’on en a fait l’acquisition ;)

Fiasco sous la neige

Le lendemain, nouvelle tentative. La route a été dégagée.

Ascension du col de Bracco

Il est tombé plus de 25 cm d’un coup !

Redescente. On est passés !

De l’autre coté, dans les montagnes enneigées, nous sommes accueillis par Alexander, un russe, dans une jolie petite chambre toute bien aménagée en haut d’un immeuble abandonné, a Borghetto di Vara. Nous redescendons dans la plaine à Sarzana, où pour la premiere fois nous accueillent deux espérantistes, Ugo et Annarosa (qui nous font gouter le poulpe) ! Je suis plus a l’aise qu’en anglais et c’est tres agréable :D

Et nous entrons déjà en Toscane, où l’on va enfin rentrer vraiment dans les terres !

6 Responses to Côte ligure

  1. A Toulouse également on a eu de la neige aujourd’hui… D’ailleurs Sophie a failli faire demi-tour elle aussi en allant acheter les croissants ce matin. A chacun ses petites aventures!
    Sur un thème tout a fait différent, tout le monde a-t-il remarqué les deux dauphins qui se sont glissés sur les photos?

  2. anne-laure says:

    c’est super joli comme voyage ! bonne continuation !!

  3. Ananas says:

    Un coucou du Maroc où nous avons très chaud dans la journée et où nous allons de découvertes et découvertes. J’espère que vous n’êtes plus dans la neige et que vous avez plus chaud! Avez-vous des nouvelles de la carte d’identité? Bisous et à plus !

  4. Ananas says:

    *de découvertes en découvertes (avec les excuses piteuses de la secrétaire)

  5. Berger says:

    Élections en Italie, démission et réélection du pape, l’Etna qui se réveille ; les sujets de conversation ne doivent pas manquer… et Rome doit être bien animé !

    • Matthieu says:

      Effectivement !
      Nous avons meme assiste en direct depuis la place saint pierre au mot d’adieu de Sa Saintete ;)

Ecrire un p'tit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s